• sol argileux

    Un sol argileux, lourd quand il est humide, dur comme la pierre lorsqu'il est sec, est difficile à travailler. Il doit être allégé. Faites un apport de 2 ou 3 kg de basalte volcanique pour 10 m². Prévoyer un amendement calcaire à l'automne.

    Un sol limoneux forme facilement une croûte après une averse. Il ne doit pas rester nu, surtout en hiver. Protégez-le avec un paillage, une couche de compost ou un engrais vert..

    >>>Sommaire jardinez bio<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire
  • Quelle que soit la saison, ne laissez pas de sol nu dans votre jardin. Semez un engrais vert dans les planches ou les massifs inoccupés pendant plusieurs mois. Vous empêcherez l’érosion de la terre, due à l’action des vents et des pluies ravinantes. Vous limiterez le développement des mauvaises herbes qui poussent en quantité dès que la terre est laissée à nu. Vous pouvez également recouvrir la surface du sol avec un paillage (paillette de lin, de paille…). En se décomposant, ces matériaux vont enrichir le sol.

    >>>Sommaire jardinez bio<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire
  • Comme les plaquettes, les granulés de bois représentent une excellente solution en matière de stockage, en particulier quand on doit alimenter une chaudière à bois. Ils sont faits de sciures de résineux et de feuillus compressées et offrent une valeur énergétique de 4800 kWh/tonne, supérieure à celle des plaquettes (ils sont aussi plus onéreux, compter 200 Euro/tonne livré). Quand ces combustibles sont produits par des entreprises certifiées, leur qualité est garantie par le label "NF Bois de chauffage".

    >>>Sommaire jardinez bio<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire
  • Pour améliorer la terre de votre jardin, vous devez la connaître ! Observez la flore spontanée qui pousse dans votre jardin et dans les terrains environnants. Examinez l’aspect du sol et demandez à vos voisins quelles sont les cultures qui poussent le mieux chez eux. Vous récolterez ainsi de précieuses informations sur la nature de votre sol. Mais le moyen le plus fiable est de faire réaliser une analyse de terre par un laboratoire.

    >>>Sommaire jardinez bio<<< 

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire
  • Utilisez une grelinette ou une aéra-bêche.

    Enfoncez les dents de l’outil verticalement dans la terre, sans vous baisser. Puis, basculez le manche vers vous et soulevez la terre sans la retourner. Replacez ensuite l’outil 15 cm en arrière et recommencez. Quand le sol est nu, dans les massifs de fleurs ou entre les légumes, effectuez des binages fréquents. Ce geste permet d’aérer le sol en surface et d’empêcher une évaporation trop intense de l’eau du sol par capillarité. En binant, vous éliminez aussi les jeunes mauvaises herbes.

    >>>Sommaire jardinez bio<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire
  • Jardiner bio, c’est d’abord s’occuper de la terre qui porte légumes, fruits et fleurs et qui les nourrit. Bêcher permet d’ameublir le sol en profondeur, d’éliminer les mauvaises herbes, les pierres et d’incorporer compost ou engrais.

    Ce travail s’effectue au printemps, avec une bêche, en terrain sableux, ou à l’automne, avec une fourche-bêche, en terrain lourd, humide ou caillouteux.

    Sur une grande surface, le motoculteur ou la motobineuse permettent de travailler vite. Mais ce bêchage traditionnel perturbe la couche superficielle du sol où règne une intense activité biologique. Si le sol de votre jardin est propre et que vous n’avez rien à enfouir, préférez l’ameublissement.

    >>>Sommaire jardinez bio<<<

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique